La face cachée de Youtube

Une bonne connection internet, un device approprié, c’est à peu près tout ce qu’il vous faut pour accéder à Youtube et passer un bon moment. Mais prenons un moment aujourd’hui pour parler de la face cachée de la plateforme: les youtubeurs.

Je n’irai pas à dire qu’ils sont les Batman de la vidéo, mais une chose est certaine, on sous-estime régulièrement la quantité de travail mise en oeuvre avant de partager une vidéo complète et aboutie. En passant par de nombreuses étapes, il faut prévoir beaucoup de temps avant d’obtenir un résultat correct. De la recherche d’idée à la réalisation finale il faut également être munis de certaines compétences spécifiques pour savoir réaliser et monter sa propre vidéo.

Pour rentrer dans un domaine un peu plus technique, il existe de nombreux logiciels permettant la réalisation et le montage vidéo, mais seulement certains d’entre eux se veulent réellement utiles et faciles d’utilisation. parmi eux on peut citer Imovie & Final cut pro, Photoshop & Illustrator ou encore Garageband & audacity.

Si j’écris ce court article, ce n’est pas pour vous faire croire que chaque youtubeur passe des heures à réaliser du contenu et j’aurais tord de le faire, car à l’image d’un Pacificsound3003, qui doit passer tout au plus 10mn à réaliser ses vidéos, on retrouve très rarement des passionés tel que Supertramp capable de passer plus de 100 heures sur une seule et même vidéo.

Le fin mot de tout ça est qu’il faut respecter le travail des autres car comme le disait si bien Beaumarchais :

 la critique est aisée, mais l’art est difficile – Beaumarchais

Publicités

Youtube: De nouveaux systèmes de rémunération pour les vidéastes

Produire du contenu et le diffuser sur la plateforme, telle était la motivation principale des premiers youtubeurs. Aujourd’hui en 2015, Youtube a considérablement évolué et ses utilisateurs avec, et c’est probablement ce qui permets aujourd’hui aux plus talentueux de monétiser leur contenu et d’en vivre.

Sans rentrer dans la question complexe de la rémunération sur Youtube qui nécessiterait un article à elle toute seule, il faut savoir en quelques mots qu’il existe pour le moment deux façons de toucher un « $alaire  » grâce à sa passion sur la plateforme. En passant par les sponsors et les publicités que vous voyez au début de vos vidéos de chats préférées, ce domaine est sans aucun doute celui qui nécessitait le plus d’évoluer.

Début février, Youtube annonce pour la première fois le concept de chaîne payantes. dans un premier temps appliqué sur des chaînes internes, ils n’excluent pas la possibilité d’étendre le concept et de proposer aux vidéastes du monde entier de créer une sorte d’abonnement à l’image de ceux que l’on peut retrouver sur l’autre plateforme de streaming: Twitch.

Motivés par l’envie de se faire une place parmi la concurrence dans le service  de vidéo payante à la demande (Netflix, Amazon), la plateforme numéro une de streaming vidéo ne baisse pas les bras, puisqu’elle vient d’annoncer la suite du développement avec 50 nouvelles chaînes payantes.

Dans l’attente de nouvelles concernant l’évolution du projet, Il est maintenant difficile de dire si il sera disponible dans un premier temps puis adopté par beaucoup de youtubeurs, sachant que l’idée n’a pas fait l’unanimité du côté des internautes. Logique..

Tout n’est peut être pas perdu pour nos jeunes créateurs puisque Youtube travaille actuellement sur la mise en place d’un système de dons. Le « fanfunding » étant un phénomène du moment très trendy, l’idée de voir cette fonctionnalité s’ajouter aux nombreuses déjà présentes sur la plateforme n’est pas si folle et pourrait même fonctionner !

Casey Neistat: un génie du storytelling

Youtube est plus qu’une plateforme de vidéos en ligne, c’est aussi un fabuleux outil qui permet de transmettre et communiquer d’une toute nouvelle façon des sentiments forts. Evidemment il est très difficile d’arriver à un stade où une vidéo est capable de dégager quelque chose chez un « viewer« , mais c’est cette capacité qui peut rend un youtubeur plus talentueux qu’un autre. Sans parler de son matériel vidéo, de ses compétences personnelles ou encore de son charisme, un Youtubeur capable de raconter une histoire et d’inspirer celui qui le regarde  possède un bien plus grand atout.

« Marketing is no longer about the stuff you make, but about the stories you tell »  – Seth Godin

Casey Owen Nesitat, un producteur et réalisateur américain de 34 ans, est probablement le meilleur exemple pour illustrer mes propos. Rendu principalement célèbre par ses vidéos sur Youtube, il excelle surtout par sa capacité à nous raconter une histoire. A l’exemple d’un de ses chefs d’oeuvres: Make it count ! Où Casey explique que Nike lui a versé une certaine somme pour réaliser un spot sur un bracelet intelligent; il va nous emmener pour un tour du monde inattendu qui parlera à plus d’un dans son style et le message qu’il dégage. C’est d’ailleurs grâce à cette vidéo qui sans aucune surprise est devenue virale que j’ai eu la chance de rencontrer cet incroyable artiste. Aujourd’hui, il s’est lancé dans un projet ambitieux qui est de réaliser un vlog (blog + vidéo) quotidiennement pendant une année complète. Et même après 2 mois d’exercice il arrive à proposer chaque jour du contenu intéressant et de qualité. En conclusion, Casey Neistat est un artiste extrêmement talentueux, qui a su évoluer et progresser en proposant des vidéos incroyables, tout en restant fidèle à son style unique et original. À chaque fois que je regarde ses derniers travaux, ma passion et motivation pour le monde de la vidéo ce quintuple. C’est probablement ces qualités qui font le succès de ses vidéos au quotidien et qui font de lui un génie du storytelling.

Premiers pas

Il est 9h56, et aussi difficile que cela puisse paraître, je suis entrain de me lancer dans un projet inattendu. Je n’ai jamais pensé qu’un jour je prendrai le temps de poser quelques mots pour lancer mon propre blog, et à ce stade je dois avouer que je trouve cette idée plutôt cool.

Passionné par la vidéo depuis mon plus jeune âge, j’ai vite développé une passion pour la plateforme Youtube. Mêlée à une procrastination sans précédent, cette même passion m’a amené à apprendre énormément sur cet univers particulier. Plus le temps passait plus je me rendais compte que petit à petit, il était difficile de trouver du contenu de qualité parmi l’amont de vidéos mises en lignes chaque jour et c’est de là que m’est venue cette idée de blog.

A partir de cette idée qui me restait en tête, j’ai décidé il y a de ça 3 jours de créer un blog sur lequel j’aurai la possibilité de parler de mon expérience sur youtube avec des présentations de logiciels de montage, de vous présenter le travail des meilleurs ou encore de recenser l’actualité en quelques vidéos.

C’est sur ces quelques mots que je lance officiellement le lancement de: How to Youtube !